Les formes irrégulières des os du carpe font que les articulations du poignet ont une tendance à être instables. La stabilité du poignet est assurée par des structures anatomiques qui sont fermement et étroitement liées les unes aux autres. Multiples faisceaux ligamentaires lient les os entre eux. Les ligaments extrinsèques situés sur les versants palmaire et dorsal limitent et coordonnent les mouvements intercarpiens, radiocarpiens et carpométacarpiens. Les ligaments palmaires: radio-scapho-grand os, radio-luno-triquétral, radio-scapho-lunaire du coté radial et le ligament ulno-triquétral et ulno-lunaire du coté ulnaire sont les stabilisateurs extrinsèques principaux. Le ligament dorsal intercarpien lie le capitatum avec le triquétrum et le scaphoïde. Le ligament radio-grand os et le triquétro-grand os stabilisent la deuxième rangée du carpe. Les ligaments scapho-lunaire et luno-triquétral sont les ligaments les plus touchés par des traumatismes Ces ligaments lient les os de la première rangée et assurent la stabilité rotatoire. Dans les conditions habituelles les ligaments du poignet sont en tension ce qui est un résultat de l’énergie accumulée. Le scaphoïde possède une action mécanique qui se traduit par moment de flexion sur la première rangée du carpe qui est contrebalancé par moment d’extension – action mécanique du triquétrum.

Le but principal des ligaments du poignet est de stabiliser les os du carpe dans le plan frontal et sagittal. Du fait de l’existence de la pente radiale le poignet a une tendance à glisser en proximal et en interne sous l’action des muscles de l’avant bras. C’est pourquoi les structures ligamentaires ont un rôle stabilisateur important à jouer. Lors de l’inclinaison ulnaire d’environ 30° – l’action mécanique des muscles est perpendiculaire au plan de la surface articulaire et le poignet est stabilisé. La position de 30° d’inclinaison ulnaire est une position de repos naturelle et correspond à la position de la meilleure stabilité dans le plan frontal. Dans le plan sagittal, quand le poignet est fléchit de 30°-40° l’action mécanique des muscles est perpendiculaire à la surface du radius ce qui augmente la stabilité. Quand le poignet est en extension – les os du carpe ont une tendance à partir en avant, ce qui est contrebalancé par les ligaments antérieurs du poignet.
Les lésions ligamentaires du poignet peuvent générer des douleurs c’est pourquoi on est parfois emmené de les traiter chirurgicalement. Le traitement chirurgical est indiqué lorsqu’il s’agit d’une instabilité du poignet douloureuse. Certaines lésions pourront être traitées par arthroscopie du poignet, certaines nécessiteront une chirurgie à foyer ouvert.
Les indications chirurgicales de chaque lésion sont spécifiques.