Définition

Le conflit ulno-carpien est une pathologie souvent liée à une entorse du poignet ou une fracture du radius distal.
Il est lié à une surcharge entre la tête ulnaire et le carpe sous-jacent.

Étiologie

Le plus souvent, elle est en rapport avec une fracture du radius distal, mais aussi elle peut être liée à des micro-traumatismes, par exemple des activités sportives ou physiques.

Symptômes et Imagerie

Souvent cette pathologie manifeste par des douleurs du versant ulnaire du poignet, limitation de force, impotence fonctionnelle.

A l’imagerie (IRM) souvent on retrouve une lésion et une perforation du ligament triangulaire (TFCC), une dégénérescence des surfaces cartilagineuses au contact et parfois un œdème osseux de la partie proximale et interne du semi-lunaire.

Diagnostic

Examen clinique du poignet (la palpation: on cherche des points douloureux qui sont relativement typiques, des positions du poignet douloureuses, des signes de laxité. La comparaison avec l’autre poignet est parfois très utile.
IRM du poignet ou l’examen arthroscopique du poignet confirme le diagnostic.

Traitement

En cas de pathologie classique, le repos et l’immobilisation de 3 à 4 semaines comme moyen de traitement initial peut suffire mais si la symptomatologie est récurrente ou en cas d’échec du traitement conservateur, une intervention est proposée.

On peut choisir de traiter le conflit ulno-carpien de deux manières différentes : une résection arthroscopique du dôme de la tête ulnaire ou une ostéotomie de raccourcissement de l’ulna.
Si les conditions locales le permettent, la chirurgie arthroscopique (mini-invasive) donne de très bons résultats. Après ce type d’intervention il n’y a pas d’immobilisation stricte, il n’y a pas de matériel, il n’y a pas de risque de pseudarthrose ou de cal vicieux.
Le raccourcissement de l’ulna est indiqué quand l’inégalité de longueur entre l’ulna et le radius est supérieure à 5mm. Cela donne 88% de bons résultats.