Définition

L’entorse du pouce peuvent être simples qui ne nécessite pas d’intervention chirurgicale et plus complexes qui peuvent donner des séquelles (douleurs chroniques et instabilité).
La rupture du ligament collatéral ulnaire (LCU) du pouce qui normalement empêche un écartement excessif entre le pouce et les autres doigts est une de ces entorses plus complexes.
Les ligaments sont des parties fibreuses qui maintiennent la stabilité des articulations et permettant l’utilisation de ces articulations sans déformation. En cas de blessure du pouce, le ligament n’est plus en contact avec sa zone d’insertion, en conséquence, l’articulation devient instable et la fonction du pouce est modifiée définitivement.
L’anatomie fait que dans des cas les plus grave, quand il s’agit d’un déplacement du ligament collatéral interne plus important, celui-ci ne peut plus cicatriser et l’articulation métacarpo-phalangienne devient instable. C’est la lésion de Stener. La chirurgie dans ces cas est indispensable.

Étiologie

L’entorse du pouce (la lésion de Stener) peut arriver lors d’un traumatisme qui écarte le pouce, par exemple, une chute au ski ou à vélo, un accident de moto etc.

Symptômes

Le pouce est douloureux, le pouce est enflé, parfois la laxité est évidente, il est difficile d’utiliser le pouce. On constate une perte de force.

Diagnostic

L’examen clinique est très important. S’il s’agit d’une entorse grave, le pouce est instable, il existe une douleur plus ou moins importante. Cet examen montre la rupture du ligament et une opération doit être proposée.
Du fait de la douleur ou de l’œdème qui empêchent la réalisation de l’examen, le patient est réexaminé après quelques jours d’immobilisation.
L’examen alternatif pour le diagnostic c’est l’échographie ou la radiographie. Le test dynamique sous radioscopie confirme la laxité latérale.

Traitement

Si le traitement est chirurgical, la nappe fibreuse est ouverte, le ligament est inséré dans l’os à l’aide d’une ancre.
Après l’intervention chirurgicale, l’immobilisation de la colonne du pouce est gardée pendant 4 à 6 semaines. Pour récupérer la souplesse et la mobilité complète de la colonne du pouce, la rééducation est souvent nécessaire. Les activités sportives ou professionnelles sont à éviter pendant plusieurs mois.